Voyager éco-responsable : un pique-nique sans trace ! (2/4)

Voyager éco-responsable : un pique-nique sans trace ! (2/4)

Notre série de l’été se poursuit ! Après nos astuces pour composer au mieux la trousse de toilettes, place au pique-nique et l’épineuse question des emballages !

A lire aussi :
Voyager éco-responsable : ma trousse de toilette zéro déchet (1/4)

Blog VaoVert

Pour l’emballage, je pense réutilisable !

Un objectif pour mon voyage : ne laisser rien d’autre que des miettes comme traces de mon repas, et surtout pas des emballages alimentaires !

C’est peut-être l’étape la plus dure dans un voyage : d’abord car on n’a pas toujours le choix lorsqu’on commande sa nourriture sur place et ensuite parce qu’on ne peut pas toujours emmener ses repas avec soit. Dans tous les cas, il y a toujours des incontournables. A commencer par le sac réutilisable, aussi appelé totebag, pour ne jamais avoir à transporter votre repas dans un sac plastique. Et si votre repas devait générer des déchets, on n’oublie pas le sac poubelle écologique. Composés à 80% de matières végétales, ils sont plus facilement recyclables et plus facilement biodégradables.

Quant à l’emballage de la nourriture elle-même, VaoVert recommande le wrap ! On ne parle pas du sandwich enroulé mais bien d’un emballage éco-responsable, également désigné comme bee’s wrap : des emballages en coton bio, recouvert de cire d’abeille, d’huile de jojoba et de résines de pain. Si vous ne les connaissiez pas encore, nul doute qu’ils viendront vite remplacer le papier aluminium et film plastique présents dans votre cuisine.

Le wrap vous permet d’emballer les plats ou les aliments pour les protéger des nuisibles et les conserver à températures ambiantes. Les propriétés anti-bactériologiques naturelles de la cire d’abeille permettent également une bonne conservation des produits emballés. Ils peuvent aussi faire office de couvercle pour les aliments disposés en plein air ou au réfrigérateur. Nettoyable avec un peu d’eau et de savon, ils sont en plus réutilisables ! Facile à faire soi-même (de nombreuses recettes sont disponibles sur internet), il existe également des alternatives vegans, avec des cires végétales comme la cire de soja par exemple.

Mes couverts biodégradables  

Non non, zéro déchet ne veut pas dire que vous utiliserez forcément vos doigts pour manger ! Mais on dit adieu aux couverts en plastique une bonne fois pour toute.

Pour déguster les savoureux mets qui accompagneront vos pérégrinations, il y a la vaisselle réutilisable. Autrement dit, vos propres fourchettes et couteaux que vous aurez à nettoyer après chaque repas. Mais il y a encore plus simple et léger : les couverts biodégradables. Face à la pollution désastreuse des couverts, assiettes, gobelets et même pailles en plastique, les alternatives se multiplient : bois, bambou, coco et autres matériaux végétaux (comme les peaux de bananes) qui garantissent non seulement la réutilisation mais aussi le compostage en fin de vie !

Et pour aller un peu plus loin dans l’innovation, mention spéciale aux couverts à croquer que propose la marque française Koovee. L’entreprise prépare des fourchettes et cuillères au goût de biscotte (pour ne pas changer le goût de vos aliments) à savourer au terme de son repas. Comme expliqué sur son site, Koovee garantit une résistance à la fois au chaud et au froid : « Les couverts immergés à 100% dans l’eau chaude à 70 C° résistent plus de 5 minutes. Ils s’adaptent donc très bien à la dégustation d’une soupe par exemple. Les couverts immergés à 100% dans l’eau froide à 70 C° résistent plus de 6 minutes. Ils s’adaptent donc très bien à la dégustation de glace ou comme accompagnement de boissons ou crèmes glacées ». Leur composition, faite de farine de blé, huile de colza et sel, ravira tout le monde, y-compris les Vegans.

Crédit photo : Koovee

Et pour les boissons ? On chasse le plastique !

Les bouteilles jetables et les pailles occupent les premières places de la liste des déchets plastiques que l’on retrouve le plus dans l’ensemble des eaux vives en Europe. 

La gourde filtrante ou l’assurance de boire une eau potable sans acheter des dizaines de bouteilles en plastique. Cet accessoire, qui garantit donc des économies, va vite devenir un incontournable de vos voyages ! La gourde filtrante se prête à toutes les situations puisqu’elle est utilisable aussi bien avec l’eau du robinet que l’eau de source et l’eau de rivière. Les fabricants (Water-to-go et Lifestraw sont les plus connus) garantissent une filtration de 99,99% des bactéries présentes dans l’eau. Idéal donc pour se désaltérer sans risques !

Cet accessoire, qui garantit donc des économies, va vite devenir un incontournable de vos voyages ! La gourde filtrante se prête à toutes les situations puisqu’elle est utilisable aussi bien avec l’eau du robinet que l’eau de source et l’eau de rivière. Les fabricants (Water-to-go et Lifestraw sont les plus connus) garantissent une filtration de 99,99% des bactéries présentes dans l’eau. Idéal donc pour se désaltérer sans risques !

Crédit photo : Instagram Lifestraw

Enfin, à l’image des bouteilles d’eau en plastique, les pailles en plastique sont un véritable fléau pour l’environnement ! Si l’Union Européenne a récemment adopté son interdiction, il faudra encore attendre jusqu’à 2021 pour que la loi entre en application. Fort heureusement, les alternatives ne manquent pas et les matériaux utilisés sont variés : de l’amidon de maïs au bambou en passant par le verre et même le papier recyclé. Pas besoin de plastique donc pour savourer comme il se doit son cocktail préféré !

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *