Vous auriez tort de ramasser les feuilles mortes

Vous auriez tort de ramasser les feuilles mortes

Qui dit arrivée de l’automne dit aussi retour des feuilles mortes sur votre jardin. Elles apparaissent alors comme votre pire ennemie alors que vous vous imaginez déjà sortir le râteau pour découvrir votre sol. Pourtant, vous auriez tort de les voir comme une menace.

Si vous possédez un jardin entouré d’arbres, il y a de fortes chances que vous ayez passé des heures à les ramasser, les mettre dans un sac et les envoyer ailleurs, probablement dans une décharge. Et vous avez fait tout cela en pensant que non seulement votre terrain aurait l’air plus propre mais qu’en plus, les feuilles mortes ne tueraient pas la pelouse ! Pourtant cette pratique prive votre jardin de nutriments importants que les propriétaires rachètent en général sous la forme de fertilisants vendus en commerce.

Bien sûr, le mythe des feuilles mortes dangereuses pour votre jardin n’a pas servi qu’à vendre des râteaux. Il est vrai qu’une quantité excessive de feuilles mortes peut étouffer certaines zones de la pelouse quand elles sont laissées en un tas épais tout l’hiver. Mais elles restent une méthode efficace pour nourrir le sol et maintenir le jardin en bonne santé.

C’est bon pour votre sol…

Selon le naturaliste David Mizejewski, « les feuilles mortes offrent un double avantage. Non seulement elles forment un paillis naturel qui aide à supprimer les mauvaises herbes mais elles fertilisent aussi le sol lorsqu’elles se décomposent. Pourquoi dépenser autant d’argent dans un fertilisant quand on peut en fabriquer soi-même ? ».

Ces feuilles mortes sont donc un vrai cadeau de l’automne pour votre jardin. Elles sont compostées naturellement, au fil du temps, en un apport nutritif qui nourrit non seulement la récolte de graminées de l’année suivante mais également un grand nombre de microbes dans le sol, dont le rôle est essentiel pour le garder en bonne santé.

… Et la faune vous remerciera !

Les feuilles mortes peuvent former une couche de matières organiques sur le sol qui va fournir de la nourriture et un abri à certains insectes ainsi que du matériau de nidification à toute une variété de vie sauvage. Elles font ainsi office de protection hivernale pour un certain nombre d’insectes qui contribuent à la bonne santé de votre terrain. Elles sont par exemple un habitat privilégié des chenilles et des papillons. En vous débarrassant d’elles, vous vous privez d’une précieuse population de pollinisateurs pour le printemps à venir. C’est aussi une source de festin en moins pour les oiseaux qui seront alors moins attirés par votre jardin.

À vous la farniente ?

Alors enfin une bonne raison de rester dans son canapé le week-end et laisser tomber le râteau ? A vous de voir. Laisser les feuilles reposer telles qu’elles tombent n’est pas toujours le moyen le plus efficace pour en tirer avantage. Comme nous l’avons dit plutôt, lorsqu’elles s’accumulent à certains endroits, elles peuvent étouffer la pelouse. On conseille alors d’utiliser une tondeuse pour les couper en plus petits morceaux et les répartir de manière plus uniformes. Laissées ainsi, elles amélioreront la fertilité de la pelouse.

 

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par
Il y a un commentaire pour cet article
  1. Barlet à 18 h 37 min

    Tout à fait d’accord, comme se sont des feuilles de mûriers platanes, elles pourrissent en étouffant l’herbe. Par contre , je les utilise en paillage. Les feuilles de platanes sont à brûler , on se sert de la cendre pour le compost.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *