Un hébergement vert ? Elémentaire !

Un hébergement vert ? Elémentaire !

Chez Vaovert, notre engagement pour la planète se traduit aussi à travers nos actions. L’hébergement vert était donc une évidence pour notre site. Mais qu’entend-on exactement par hébergement vert ?

C’est une source de pollution méconnue ou sous-estimée – et pour cause on l’appelle dans certains cas la « pollution dormante » – mais pourtant le numérique n’est pas toujours aussi dématérialisé qu’il en a l’air. Et l’impact sur l’environnement est, lui, bien réel.

Car le stockage des données est très gourmand en énergies. Les data centers, ces grands entrepôts gérant le flux de données transitant par internet, représentaient en 2015 2% des émissions de C02 dans le monde selon un rapport de Global e-Sustainability Initiative. Un pourcentage qui évidemment ne cesse de grandir et atteindra les 4% d’ici quelques mois. Greenpeace estime qu’en 2020, la pollution générée par l’industrie du net et son impact sur le climat seront équivalents à ceux du secteur de l’aviation.

Limiter l’impact de VaoVert sur l’environnement était pour nous une priorité. Aussi, nous avons fait le choix d’un hébergement vert : le site est stocké sur un serveur alimenté à 90% par des énergies renouvelables. Notre prestataire met également en place des solutions pour limiter sa consommation, en supprimant notamment ses climatisations et en s’appuyant sur des techniques de refroidissement innovantes et respectueuses de l’environnement.

Cet investissement complète ainsi la démarche d’éco-conception du site qui consiste à limiter le plus le poids du site internet. Il s’agit alors de trouver le bon équilibre entre qualités et performances d’une part et ressources légères d’autre part. Notre trace sur l’environnement est donc minimisé et contribue in fine à limiter également la vôtre.

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *