Pêcheurs et plaisanciers : les bonnes pratiques éco-responsables

Pêcheurs et plaisanciers : les bonnes pratiques éco-responsables

Damien Rouaud est un des hébergeurs de la communauté VaoVert. Il propose à la réservation deux gîtes dans le Morbihan : le Gîte des Algues et le Gîte des Bulles. A l’occasion d’une sortie organisée par Le Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan, il nous rappelle les bons écogestes que les pêcheurs plaisanciers doivent adopter !

Nous sommes au cœur du Golfe du Morbihan, un petit coin de Bretagne reconnu pour la beauté de ses paysages, une faune et flore exceptionnelle, un patrimoine naturel, culturel et architectural exceptionnel !

Pour préserver tout cela, le Parc Naturel Régional a embarqué par une fraîche, très fraîche matinée automnale un petit groupe de professionnel du tourisme ayant engagé des démarches respectueuses de l’environnement. Nous accueillons, par exemple au Gîte des Algues des visiteurs souhaitant passer leurs vacances sans leur voiture. Nous pourrons parler de cela dans un prochain article.

Nous avons donc embarqué sur le Passeur des Îles (bateau en bois sur le Golfe) accompagné de pêcheurs professionnels, ostréiculteurs et pêcheurs à pied.

Objectif : transmettre à nos visiteurs les bonnes pratiques de pêches et de navigation.

Les éco-gestes d’une manière générale semblent évident… et pourtant il est bon de les rappeler :

  • Ne jetez rien à la mer (déchets, mégots, eaux noires et grises…).
  • Ne provoquez pas de départ de feu, sur les plages en particulier.
  • Ne dérangez pas les animaux.
  • Prélevez juste ce que vous allez consommer, en pêche à pied il y a encore de la ressource mais il faut la préserver.

Pour nos visiteurs plaisanciers voileux et moteurs, quelques règles simples que nous transmettrons :

  • Ramenez vos déchets et faites le tri chez vous (certaines communes du littoral ont même judicieusement supprimé les poubelles pour que les visiteurs ramènent leurs déchets chez eux).
  • Ne jetez pas votre ancre n’importe où, utilisez les zones de mouillages aménagées pour préserver les herbiers de zostères (plantes marines très fragiles) – nous fournissons une carte les indiquant.
  • Ne versez pas de carburant en mer en remplissant le réservoir.

Pour nos kayakistes :

  • Au risque d’être lourds 😉 ramenez vos déchets
  • Ne piétinez pas les herbiers de zostères
  • Ne naviguez pas dans les parcs ostréicoles

Pour nos pêcheurs à pied :

  • Ne prélevez que ce dont vous avez besoin pour votre consommation familiale et immédiate, afin de préserver la ressource
  • Remettez en place les cailloux retournés et les coquillages trop petits. Une roche retournée met 3 ans à retrouver toute sa biodiversité… Mais nous vous expliquerons tout cela en détails à votre arrivée : nous fournissons les bons outils pour la chasse au trésor et même un pied à coulisse pour être certain de ne prélevez que les coquillages adultes.
François Lelong, un pêcheur à pied passionnant

Pour la pêche embarquée :

  • Privilégiez la pêche ‘no kill’ en relâchant vos prises vivantes, nous vous indiquerons quelques lieux sympathiques en fonction de la période de séjour. On ne pêche pas toute l’année la même chose, c’est comme les légumes ou les fruits de mer 😊

Parfois considérés comme trop chers, les coquillages sont en Bretagne… un art de vivre. Nous vous expliquerons les tarifs des fruits de mer et je suis certain qu’en discutant avec un pêcheur à pied (il reste 130 pêcheurs à pied professionnels dans le Golfe du Morbihan) vous trouverez que ce prix est lâââârgement justifié.

Merci à Damien Rouaud pour ces bons conseils. Evidemment, VaoVert vous recommande de lui rendre visite en passant un séjour dans l’un de ses deux gîtes écologiques en Bretagne :

Le Gîte des Algues : Gîte écologique dans le Morbihan
Le Gîte des Bulles : Gîte écologique dans le Morbihan
Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *