Le commerce équitable et français ? Ça existe !

Le commerce équitable et français ? Ça existe !

En ce 12 mai 2018, nous fêtons la journée mondiale du commerce équitable. Vous pensez sans doute café, cacao ou fruits tropicaux. Mais le commerce équitable, c’est aussi du Made In France…

La notion de commerce équitable a initialement été introduite pour aider et accompagner les pays en développement. Mais les difficultés financières rencontrées par les agriculteurs français ont contribué au développement d’une nouvelle forme de ce commerce équitable.

« Si un agriculteur gersois ne vit pas dans une aussi grande misère qu’un paysan du Honduras, ils sont nombreux, en France, à mettre la clé sous la porte. Le niveau de pauvreté est différent mais le combat reste identique : maintenir une agriculture permettant de rémunérer ceux qui travaillent la terre », rappelle l’entreprise coopérative Ethiquable.

Depuis juillet 2014, une nouvelle définition inscrite dans la loi « Économie sociale et solidaire » permet aux agriculteurs français d’en bénéficier. Et le commerce équitable a comme principes des enjeux qui sont aujourd’hui fondamentaux pour les producteurs français parmi lesquels :

  • Prix juste et rémunérateurs pour les producteurs
  • Partenariat commercial sur la durée
  • Sensibilisation et éducation des consommateurs aux modes de production et de consommation socialement et écologiquement durables

Lentilles, confitures, jus de fruit, huile de tournesol, pruneaux… Voici quelques-uns des produits concernés par le commerce équitable à la française. Aujourd’hui plus de 4 500 producteurs français s’inscrivent dans cette filière.

Mais comment les reconnaître ?

Parmi les acteurs du commerce équitable en France, on retrouve un certain nombre de labels comme « BIOPARTENAIRE », dont le cahier des charges du label s’adresse exclusivement à des filières équitables en agriculture biologique, mais aussi des démarches telles que la marque « Ensemble, solidaires avec les producteurs » de Biocoop, « Paysans d’ici » d’Ethiquable ou encore le pacte Agri-Ethique dans le marché du blé.

Mais un bon moyen de faire le jeu du commerce équitable c’est aussi de passer par les circuits locaux et notamment les marchés de proximité pour rencontrer et échanger directement avec les producteurs.

Pour en savoir plus :

Commerce équitable « Made In France » – Guide pratique pour construire des fillières agricoles et alimentaires en France

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *