DIY : le cycle de la graine à la maison

DIY : le cycle de la graine à la maison

C’est une activité vieille comme le monde. Simple et efficace, une solution idéale pour partager un moment avec les enfants durant ce confinement.

On voit trois bénéfices à cette expérience durant cette période :

  • Les résultats sont rapides. Et ce n’est pas un luxe en ce moment où les enfants peuvent vite s’impatienter. S’émerveiller devant quelque chose qui bouge et grandit chaque jour peut apaiser les esprits. Au moins un instant !
  • C’est un petit rituel quotidien. On est sûr de partager un petit moment pour arroser la graine si nécessaire, voir son évolution, échanger…
  • On sensibilise les enfants à la nature et au jardinage dès le plus jeune âge. Et ce n’est pas rien surtout si vous êtes en appartement et n’avez pas la possibilité de passer beaucoup de temps en plein air.

Pour faire pousser ses graines à la maison, il vous faut :

  • Des graines : vous avez l’embarras du choix entre blé, haricots secs, lentilles, orge, petits pois…
  • Un petit récipient : n’hésitez pas à utiliser un pot de yaourt par exemple. On peut aussi prendre un verre, un bol ou une coupelle (en mode 3R).
  • Du coton

Faire pousser les graine : les étapes

Au préalable, on peut déjà faire tremper les graines une dizaine d’heures dans de l’eau.

On dispose un peu de coton au fond du récipient et on l’humidifie bien avec de l’eau. Attention à ne pas le noyer non plus !

Disposez ensuite une ou plusieurs graines. On peut les recouvrir d’une fine couche de coton mouillé pour accélérer le processus, mais il faudra veiller à l’enlever lorsque les graines commenceront à germer (2-3 jours).

Humidifiez chaque jour le coton : pour ne pas le noyer, on peut utiliser un vaporisateur. S’il y a trop d’eau, les graines risquent de pourrir et l’expérience échouera. Si vous ne voyez toujours pas de résultats au bout de quelques jours, renouvelez l’expérience.

Si vos graines atteignent une dizaine de centimètres, vous pouvez prolonger l’expérience en les plantant dans la terre. Mais pas certain que la plante continue sa croissance au-delà.

Pour ajouter au côté pédagogique de l’expérience, n’hésitez pas à inviter votre enfant à dessiner chaque jour l’évolution de la graine !

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *