Aux Pays-Bas, les actifs seront payés pour prendre leur vélo !

Aux Pays-Bas, les actifs seront payés pour prendre leur vélo !

Et si nous étions payés pour aller au travail en vélo, est-ce que nous hésiterions encore à prendre la voiture ?

Connus mondialement pour leur utilisation accrue du vélo, les néerlandais n’entendent pas se reposer sur leur réputation. Le gouvernement néerlandais étudie actuellement la possibilité de rémunérer les salariés qui renoncent à leur automobile au profit d’une bicyclette. L’initiative permettrait ainsi de réduire le trafic dans les grandes villes et réduirait la pollution. Elle aurait aussi des effets positifs pour la population : un air plus respirable d’une part et une activité physique bonne pour la santé d’autre part.

« Sortons de nos voitures et prenons les vélos », c’est le cri lancé par Stientje Van Veldhoven, ministre des infrastructures. La compensation financière serait de l’ordre de 19 centimes d’euros pour chaque kilomètre pédalé pour aller au travail. Des coups de pouce sont aussi prévus pour l’achat des vélos, parfois coûteux mais qui pourraient être à la portée de tous avec des allégements fiscaux.

« Je veux encourager l’utilisation des vélos et convaincre 200 000 personnes à laisser leur voiture à la maison », annonce le ministre. Un objectif raisonnable quand on sait l’avance que les Pays-Bas ont dans le domaine : l’association d’automobilistes BOVAG compte 22 millions de bicyclettes pour 17 millions d’habitants. Et un quart de la population utilise déjà son vélo pour aller au travail. « Plus de la moitié des actifs vit à moins de 15 kilomètres de son lieu de travail. Grâce aux vélos électriques, cette distance peut facilement être parcourue par n’importe qui », ajoute Stientje Van Veldhoven. Des investissements supplémentaires ont aussi été annoncés pour agrandir le réseau de pistes cyclables et créer de nouveaux parkings pour accueillir les vélos.

Et en France ?

Une pareille initiative serait la bienvenue chez nous, alors que seulement 2% des Français utilisent leur vélo pour aller au travail selon une étude de l’Insee publiée en 2017.

Une indemnité kilométrique vélo existe pourtant en France depuis 2015. Le dispositif permet à l’employeur de dédommager ses salariés se rendant au travail à vélo. Le montant doit être négocié dans chaque entreprise mais tourne généralement autour de 0,25 euro par kilomètre parcouru. Méconnue et facultative, très peu d’entreprises ont aujourd’hui recours à cette indemnité. Elle pourrait néanmoins être progressivement généralisée entre 2019 et 2021 par le gouvernement.

Article suivant :
Article précédent :
Cet article a été écrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *